Peau sensible ou sensibilisée ?


Comment savoir si j’ai la peau sensible ou sensibilisée ?

Si vous avez la peau sèche et que l’inconfort, les rougeurs, les tiraillements, les picotements, les réactions aux changements de températures, vous connaissez par coeur... Si vous avez été sujet.te à ces petits désagréments de peau depuis (presque) toujours, c’est certainement que vous avez la peau sensible. En revanche, si vous lisez cet article parce que cela fait seulement quelques jours que votre peau est inconfortable, que vous avez des rougeurs sur des zones inhabituelles selon vous, que vous ne reconnaissez pas la texture de votre peau, qu’elle vous paraît si irritée qu’il est difficile d’en prendre soin sans avoir l’impression de l’enflammer, que certaines parties de votre visage pèlent et que vous ne comprenez décidément pas ce qui a pu se passer… C’est sûrement que vous vivez un état de peau et que votre peau a été sensibilisée.

Chien enroulé dans une couverture

Si vous ne savez pas trop où vous vous situez dans ces deux descriptions, vous pouvez faire le test suivant : allégez au maximum votre routine de soins en mettant de côté les ingrédients puissants (voire “décapants”) comme la vitamine C, le rétinol, les BHA et AHA entre autres. Après une 20aine de jours, voyez si votre peau a l’air de s’être rééquilibrée ou bien si les irritations, rougeurs et la sécheresse persistent. Si la peau semble être revenue à la normale, c’est qu’elle était sensibilisée. Si elle souffre après cette pause, c’est que vous avez naturellement la peau sensible.

Comprendre les causes d’une peau sensibilisée

La peau sensibilisée peut arriver à plusieurs moments d’une vie et les raisons peu

Un changement hormonal (à l’arrivée de la ménopause par exemple)

  • Des raisons psychologiques (le stress peut causer des dérèglements dans vos états de peau)
  • Un changement trop brutal de votre routine beauté. Trop empressé.e de tester les 5 échantillons que vous avez reçu ? Vous avez complètement chamboulé votre routine beauté pour ces nouveaux petits trésors. Parfois un nouveau produit ou un changement de quantité à l’application peut suffir à déclencher sur votre visage un raz-de-marrée.
Les symptômes sont plus ou moins les mêmes que ceux d’une peau sensible : irritation, votre peau pèle, vous observez des rougeurs inhabituelles.

Prendre soin de sa peau sensibilisée


Double nettoyage, tout doux

Comme d’habitude, évitons les eaux micellaires et préférons le double nettoyage. Choisissez une texture lait ou une huile pour votre démaquillage. Faites suivre d’un nettoyant doux. Évitez de vous rincer le visage à l’eau trop chaude qui attaquerait votre film hydrolipidique et la mettrait “à nue”, sans protection. Préférez l’eau tiède et surtout des mouvements doux lorsque vous nettoyez ou traitez votre peau.

Un peeling, bonne ou mauvaise idée ?

Si votre peau desquame ou a un grain très inhabituellement irrégulier, vous pouvez tout à fait faire un masque peeling. Attention cependant si votre peau vous semble “à vif” ! Dans tous les cas, préférez un exfoliant doux aux enzymes de fruits par exemple plutôt qu’un gommage à grains. Ces derniers ont une action mécanique sur la peau et peuvent aggraver les irritations, rougeurs et dommages causés au film hydrolipidique. 

Réparez le film hydrolipidique de votre peau

En lui apportant ses deux éléments constitutifs : de l’eau (hydro-) et du gras (-lipidique). Quels actifs rechercher pour ces deux choses : L’eau : acide hyaluronique, acide , aloe vera, squalane, ... le gras : du karité, des huiles, ... Choisissez en particulier des actifs apaisants : l’arnica montana, le miel, le karité...

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés