La philosophie French Aging

L’ère du bien vieillir: le pro-âge

image (4)

Avouons-le ! On les scrute, on les guette, on les traque avec angoisse… Pourtant, les rides c’est avant tout l’action du temps qui passe. Alors on accueille avec sagesse les signes du changement, et on les chouchoute !

« Si tu veux avoir une chance de demeurer jeune et belle, c’est avant que les premières rides ne s’installent qu’il faut commencer à traiter ta peau. »

Cette phrase, nous l’avons toutes déjà entendu au moins une fois…

Prévenir, lisser, masquer les petites imperfections de peau, gommer les marques du temps, sont alors devenu nos problématiques clé.

Préoccupation précoce pour certaines, prise de conscience obsessionnelle pour d’autres,  nombreux sont les moins de 20 ans qui utilisent déjà des produits anti-âges… Bien loin de l’insouciance de la jeunesse me direz-vous !

En cosmétique, l’anti-âge est le segment numéro un : Il incarne l’enjeu majeur du soin.

Sous l’influence de la mode et la publicité qui prônent la jeunesse éternelle,  les marques développent des gammes « premières rides » pour les 20-30 ans. On s’engage alors de plus en plus tôt dans cette course effrénée contre le temps.

Techniquement, les premières ridules surviennent autour de 30 ans, principalement dues à la déshydratation, mais c’est autour de la vingtaine que le renouvellement cellulaire commence à ralentir. Le film hydrolipidique qui protège notre peau s’altère par diminution de la production de sébum. La peau se dessèche, perd de sa souplesse et de son élasticité. Des taches et rides peuvent alors apparaître, le teint se brouille et le relâchement s’amorce.

Évidemment, ces changements peuvent être source d’anxiété pour les femmes, Ils peuvent influer sur notre moral et mener à une baisse d’estime.

Comme si cela ne suffisait pas, l’industrie de la mode et de la beauté nous bombardent de publicités affichant et entretenant des stéréotypes irréalistes,  qui renforcent la détestation de soi.

Bien entendu, nous savons qu’il s’agit d’images retouchées, mais il est difficile  de ne pas se comparer à ces idéaux inatteignables… Les solutions miracles (teinture, soins antirides, crèmes anti-âge, lifting) commencent alors à nous faire de l’oeil, et l’on envisage toute sorte de « possibilité ».

Seulement voilà,  on ne peut pas arrêter le temps, et on a qu’une seule vie. Alors plutôt que de se livrer dans une guerre à bras-le-corps avec soi même, on change radicalement de tactique et on emprunte une voie plus réaliste et plus positive.

    • Se reconnecter à ses émotions,
    • Apprendre à s’accepter, à apprécier ces petites marques qui racontent notre histoire et nous rendent unique
    • Prendre  soin de soi et de sa peau en la nourrissant convenablement avec des produits clean et adaptés
    • Cultiver l’amour de soi et l’on parvient à se sentir belle quelles que soient les circonstances.

Depuis environ 2 ans en France, la tendance du « body positivisme »  connaît un essor fulgurant. Images et articles destinés à célébrer la différence. Avec la singularité de chacun qui fleurissent sur nos fils d’actualité instagram et facebook.  Il s’agit d’un mouvement qui vient renverser la tendance. Pour bousculer les codes de la beauté pour enfin en finir avec les Diktat imposés. On ne prône plus l’anti-âge mais le pro-âge. On veut vieillir en beauté, se sentir bien dans son âge.

Réel combat pour se réconcilier avec ses « défauts » et s’accepter, il concerne tous les êtres humains, quel que soit leur âge, leur taille, leur poids, leur couleur ou leur handicap. De quoi nous mettre du baume au coeur !

Chez Exertier, nous revendiquons à travers notre mouvement French Aging, le droit au bien vieillir. Pour une beauté naturelle, à la française, saine et décomplexée.

Ce mouvement vient s’inscrire dans cette même démarche « body positive » et« pro-âge» et traduit une véritable volonté de s’assumer tel que l’on est, aujourd’hui, demain, et dans les années à venir.

En définitive, le phénomène de vieillissement n’est que physiologique. Vivre sereinement implique de se sentir bien dans son corps et bien dans sa tête. La  bonne santé quant à elle, commence avec un esprit libre et posé. Plus de compromis, plus de mensonges, mais un véritable choix de vie, décidé en toute lucidité et en toute liberté. Allons vers les choses que nous jugeons bonnes pour nous. Acceptons-nous telles que nous sommes extérieurement pour être plus en phase avec ce qu’on est à l’intérieur. Transformons cette honte de vieillir en fierté d’être soi, en fierté d’être belle à tout âge. C’est ça la révolution pro-âge.

Osez cette métamorphose heureuse et ré-investissez-la dans votre existence. Vous découvrirez alors que vous êtes infiniment plus libres et plus belles que ce que vous imaginez !