Fabuleuses #2 : Émilie Daudin (The Brunette)

Photo du livre d'Émilie Daudin : Liberté, Égalité, Maternité

Fabuleuses, c’est une série d’entretien avec des femmes qui nous inspirent

 

Exertier prône l’acceptation de soi, à tout âge et face à tous les événements de la vie. Dans son livre Liberté, Égalité, Maternité, Émilie Daudin (du blog The Brunette), revendique le droit aux mères de lâcher prise, d’arrêter de culpabiliser et surtout de s’accorder de la bienveillance.

Photo du livre d'Émilie Daudin : Liberté, Égalité, Maternité

 

Découvrez Liberté, Égalité, Maternité et son autrice, Emilie Daudin :

 

Que représente Liberté, Égalité, Maternité à tes yeux ?

Un mantra que l’on devrait toutes avoir en tête pour que l’on arrête de se juger les unes des autres sur la maternité. Il y a autants de mères que de maternités différentes et c’est ce que représente ce slogan.

Tu évoquais déjà la maternité sur ton blog, quelles motivations t’ont animée pour l’écriture de Liberté, Égalité, Maternité ?

J’ai été contactée par une éditrice qui m’a proposé de décliner mes articles sur la maternité dans un livre. Je n’y croyais pas, mais j’étais super flattée. Et je suis heureuse d’avoir pu écrire ce livre, même s’il m’a pris beaucoup de temps car j’avais beaucoup de choses à dire.

 

Liberté, Égalité, Maternité n’est pas un livre de développement personnel mais un livre sur le lâcher prise et sur le droit à l’erreur. C’est un sujet important pour toi ?

Il y a une telle pression sur les mères de famille ! Je trouve ça assez dingue de voir les émotions que l’on peut traverser en tant que mère. Quand je suis devenue mère, je suis tombée de haut. On m’avait vendue la maternité comme une fin en soi et on m’avait surtout cachée à quel point c’était dur d’être parent et surtout, que la culpabilité était omni-présente. J’essaye d’encourager mes lectrices qui sont mères à prendre du recul et ne pas s’en vouloir de craquer.

As-tu des conseils pour se détacher au mieux des craintes et des peurs vis à vis à l’entrepreneuriat ?

Ce que je dis aux personnes qui ont envie de se lancer c’est de peser le pour et le contre mais de se lancer car on a qu’une seule vie. Je pars toujours du principe qu’il vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets. Et si notre projet marche et cartonne ? Si l’on se plante ? Ce n’est pas grave, ce n’est pas un échec mais une belle expérience !

Tu partages des épisodes très difficiles dans la vie d’une femme et d’une mère dans ce livre, c’était important pour toi de partager les difficultés ?

Je ne compte plus le nombre de femmes qui culpabilisent et pensent qu’elles sont une mauvaise mère car elles ne cochent pas toutes les cases ! Je galère aussi, et j’avais très envie de le dire à ces femmes. J’ai vécu aussi une grossesse arrêtée qui a été compliquée, une césarienne sous anesthésie générale… Ce genre d’évenements qui arrivent dans la vie d’une femme et dont on parle peu. J’avais envie de réconforter celles qui passent par là et qui peuvent se sentir seules.

Pour terminer : un mantra personnel à nous partager ?

Le bon choix, c’est le vôtre. On l’utilise sur Pow[HER] Mamma, le podcast que j’ai co-créé et qui est une suite logique du livre.