Qu’est ce qu’une bonne protection solaire ?

Raphaël Vannier, co-fondateur de SeventyOne Percent

3 questions à Raphaël Vannier, co-fondateur de SeventyOne Percent

Vous connaissez le mouvement crée par Exertier du French Aging : un mouvement qui accompagne les femmes pour qu’elle s’assument et rayonnent. Pour être au top à tout âge, une bonne protection solaire est de mise. Nous avons posé pour vous trois questions à Raphaël Vannier, le co-fondateur de SeventyOne Percent, la référence clean des protections solaires !

 

Quelle importance y a-t-il à porter une protection solaire ?

Chez SeventyOne Percent, nous n’aimons pas beaucoup aborder le sujet du solaire en parlant de danger, préférant un discours positif sur les enjeux du choix d’une protection solaire adaptée à l’ensoleillement, son environnement et son type de peau.

Le marché du skincare est assez mature aujourd’hui pour savoir qu’une exposition au soleil, peu importe le phototype, sans protection efficace engendre des coups de soleil douloureux mais surtout à long terme des risques de cancer (mélanomes, carcinomes) et un vieillissement cutané accéléré. Pas cool donc.

Cela dit, les marques ont un rôles très important à jouer dans la pédagogie autour de la protection solaire car même si les dangers sont bien réels, c’est en général les jeunes qui ne font pas attention à leur exposition. À nous de trouver les bons messages !

 

 

Raphaël Vannier, co-fondateur de SeventyOne PercentQu’est ce qu’un SPF engagé ?

Très bonne question ! Un SPF engagé, c’est n’est pas qu’une formule mais un produit fini.
Le packaging, la qualité, le lieux de fabrication, la provenance des matières premières, la mission de la marque qui le commercialise… L’engagement, c’est un combat et des convictions qui s’applique à chaque étapes de la vie d’un produit et qu’on applique dans la mesure du possible.

Pour répondre à la question et parler formule, le parti pris de SeventyOne Percent pour une protection solaire engagée, se base sur 2 critères majeurs : le choix des filtres et la résistance à l’eau.

En effet, au delà de l’efficacité des produits solaires et de la nécessité de proposer des ingrédients Clean Beauty nous devons prendre en compte l’impact des produits solaire sur l’environnement.
En tant que surfeurs, le respect de notre terrain de jeu est un de nos pré-requis incontournable depuis toujours.

Il est très difficile de s’y retrouver pour les consommateurs aujourd’hui donc il faut opter pour un discours clair et évolutif, car si ne pouvons pas prétendre préserver les océans nous pouvons essayer de minimiser au maximum notre impact.

Un choix de filtres identifiés comme CLEAN par l’industrie pour les consommateurs comme pour les écosystèmes marins ainsi qu’une très forte résistance à l’eau pour minimiser la dilution du produit dans l’eau.

 

Cela dit, il existe d’autres besoins solaires qui ne demande pas le même type de formulations. Par exemple, le 100% minérale n’est pas pour tout le monde la meilleure option pour une journée au bord d’une piscine. Il existe des SPF plaisirs, clean beauty et engagés de la plage à la ville.

Comment bien choisir sa protection solaire ?

Mes recommandations pour bien choisir un produit solaire seraient :

Évitez les filtres :

À repérer dans les compositions : oxybenzone, octinoxate et octocrylène. La première substance, aussi appelée benzophenone-3, est utilisée comme filtre ultraviolet et suspectée d’être un perturbateur endocrinien. La seconde, appelée en français Ethylhexyl Methoxycinnamate. Le troisième, allergisant est aussi suspecté d’être un PE.

Pas de nanoparticules !

On croise parfois des produits solaires 100% filtres minéraux qui ne laisseraient aucune trace blanche. C’est le bénéfice des nano-particules …mais les risques pour la santé et le blanchiments des coraux sont bien réels. attention aux promesses marketing superflux.

Coté indices

Privilégiez la très haute protection et la haute protection soit des indices allant du SPF50+ à SPF30.

Pas de cosmétophobie

N’ayez pas peur des filtres chimiques ou des complexes de filtres minéraux + organiques. Ils couvrent un large spectre UVA/UVB et offre une sensorialité et un fini que les filtres minéraux ne pourront pas offrir à l’heure actuelle. En revanche, privilégiez les filtres minéraux pour les activités aquatiques.

Choisissez…

Des produits (très !) résitants à l’eau et appliquez votre produits solaire avant de vous exposer ! C’est la base.

Niveau textures…

Pour les textures, elles correspondront à vos besoins. Les invisibles commes les huiles sont des produits plaisirs pas vraiment destinés à la baignade et les finis plus blancs et/ou colorés comme nos sticks (qui peuvent être un obstacle pour certain(e)s) sont aussi des symboles qui mettent en avant vos convictions en tant que consommateurs #PRIDETOPROTECT !

 

Vague océan seventyonepercent

Retrouvez SeventyOne Percent sur Instagram